Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale
Faculté de pharmacie, Aix Marseille Université

Accueil > Le labo > Thématiques de recherche > Physiopathologie de l’endothélium > Mécanismes de lésion et de régénération endothéliale > Régénération endothéliale dépendante des Progéniteurs Endothéliaux (...)

Régénération endothéliale dépendante des Progéniteurs Endothéliaux Circulants

Les connaissances acquises sur les mécanismes contrôlant la réparation vasculaire ont révélé le rôle critique des progéniteurs endothéliaux circulants (PEC). Mobilisés depuis la moelle osseuse ou d’autres réservoirs, ces précurseurs sont recrutés dans les sites ischémiques ou lésés où ils se différencient en cellules endothéliales et participent à la réparation endothéliale ou à la néovascularisation. Ils représentent une population hétérogène de cellules parmi lesquelles les PEC tardifs ou « endothelial colony forming cells » (ECFC) se distinguent par leur origine non myéloïde, un fort potentiel clonogénique et une activité vasculogénique de novo14. Ces propriétés spécifiques font de cette sous-population un candidat potentiel pour des stratégies de thérapie cellulaire angiogénique applicables aux pathologies ischémiques 15. Nos travaux antérieurs ont documenté les propriétés des ECFC du sang de cordon et le bénéfice associé à la transplantation de ces cellules dans des modèles murins d’ischémie périphérique ou cérébrale16. Cependant, le développement de ces stratégies thérapeutiques nécessite une meilleure compréhension des mécanismes supportant leur activité angiogénique et leur interaction avec leur environnement.

Régénération endothéliale dépendante des Progéniteurs Endothéliaux Circulants